Le secteur de l’imprimerie et des industries de la communication graphique connaît, de façon continue, des évolutions fortes (et qui s’intensifient) en termes de redéploiement de ses marchés, d’avancées technologiques et d’évolution de ses compétences.
L’imprimerie et les industries de la communication graphique interviennent pour le compte et au service de nombreux secteurs d’activité qui produisent et enrichissent les supports de communication tout au long de la chaîne graphique, du prépresse à l’impression, à la finition et au façonnage : livres, presse, magazines, périodiques, catalogues, brochures de vente à distance, documents administratifs, publicités, étiquettes et emballage.
Dans ce cadre, elles utilisent et mettent en œuvre différents procédés tels que l’impression offset, l’impression numérique, la sérigraphie, la flexographie, l’héliogravure…
Les industries de la communication graphique interviennent également sur l’enrichissement technique des données et leurs diffusions sur différents media et applications utilisant les technologies de l’internet, pour le web design, pour les sites d’e-commerce, pour la publication et l’édition numérique.
Les marchés traditionnels de l’impression changent, du fait de l’évolution de l’économie et de l’avènement de nouveaux médias numériques. Néanmoins, les produits graphiques imprimés restent encore aujourd’hui des supports essentiels de notre vie quotidienne : support majeur de la communication, de la diffusion de l’information et de la connaissance (livre, catalogue, presse…) et support de la promotion commerciale des produits (publicité) et des services (documentation). L’introduction de l’informatique, du numérique, de nouvelles technologies et de nouveaux logiciels durant ces dernières années a profondément bouleversé les métiers de la communication et des industries graphiques. De nouvelles techniques sont apparues avec l’arrivée des presses numériques. Les grands procédés traditionnels (offset, héliogravure, flexographie, sérigraphie…) ont été modifiés en profondeur, non pas dans leur principe de base, mais dans leur mise en œuvre. L’étape de préparation des formes imprimantes est maintenant entièrement réalisée sur ordinateur et les fichiers numériques produits permettent des préréglages fins (moyens de production, de finition, presses, massicots, plieuses…). Les flux numériques contraignent toute la chaîne de production. La mise en production, le calage des presses, la gestion des couleurs sont de plus en plus automatisés.
Alors que les medianumériques permettent une diffusion plus rapide et plus ciblée de l’information, les industries de la communication graphique ont évolué pour s’adapter aux différentes formes ainsi qu’aux différentes modalités de communication (institutionnelle, citoyenne, culturelle, commerciale, promotionnelle, publicitaire) comme aux différentes techniques de la réalisation graphique (diffusion de contenus numériques par exemple). Avec Internet et la téléphonie mobile, avec l’arrivée des nouveaux media numériques, la communication au moyen des écrans numériques vient compléter progressivement celle traditionnellement basée sur les produits graphiques imprimés (journaux, quotidiens, presse, édition,livres).

Avec le développement des nouvelles technologies de l’information et des techniques de communication qui s’améliorent de façon continue, on assiste à la fois à une complémentarité mais également à une convergence entre imprimés et media numériques. Face à l’émergence de nouveaux marchés et de nouveaux besoins de la société pour s’informer et pour communiquer, l’imprimé continue à se démarquer et à offrir des avantages : durabilité du support, permanence de l’information, qualité et impact visuels, plaisir et sentiment depossession…
Pour se différencier, les entreprises de la filière ont dû, soit se spécialiser (marché de niche), soit sortir d’une offre banalisée et segmentée de communication graphique en intégrant les étapes en amont et en aval de la chaîne graphique et des services. Les entreprises de la filière communication et des industries graphiques s’organisent pour couvrir tous les types de besoins et de services associés à la réalisation du produit graphique de communication attendu.
Les évolutions intervenues dans les domaines faisant appel aux technologies de l’information et de la communication induisent de nouveaux comportements de la part des consommateurs, des particuliers et des professionnels de la communication. De ce fait, les activités des entreprises doivent évoluer à la fois vers des activités de type « conseils et services techniques » à la clientèle, mais aussi vers la prise en compte d’une plus grande qualité et diversité de supports de communication à réaliser. Les projets de communication et les outils et logiciels numériques font aussi évoluer les relations et les responsabilités entre les différents acteurs internes et externes à l’entreprise. Cette évolution impacte directement la filière de la communication et des industries graphiques qui se positionne dorénavant comme une « industrie de la communication».
De ce fait les entreprises de la filière ont organisé une réponse en travaillant en réseaux avec des agences, des services de communication spécialisés (agences de création, studios graphiques, studios photos et vidéos, prises de vues, retouches d’images, outils collaboratifs au service du management du projet…). Les entreprises de la filière des industries de la communication graphique mettent en œuvre les outils permettant d’organiser une information sur différents supports et media.
En lien avec le client, le conseil technique se renforce, les entreprises participent et conseillent de plus en plus le client, vis-à-vis de sa demande ou de l’élaboration de sa stratégie de communication ou de diffusion, sur le choix des techniques et des procédés de réalisation ou d’impression, sur le choix des caractéristiques des supports permettant un rendu de qualité, sur le choix des canaux de diffusion.
En lien avec des services informatiques spécialisés,les entreprises intègrent également le développement informatique de sites web, abordant de fait la gestion, l’archivage et le stockage des flux (images, textes, sons, données), l’enrichissement technique (animations, intégration de séquences multimédia). Elles proposent des offres d’impression à la demande, des impressions intégrant des données variables pour répondre à leurs clients dans des délais toujours plus courts.
 En lien avec l’évolution des technologies, les entreprises proposent des réalisations personnalisées, en petits et moyens tirages et en polychromie. Elles élargissent leurs possibilités de réalisation d’une grande variété de produits imprimés. Elles intègrent les techniques de finition (découpe, pliage) et de façonnage (brochage, reliure,ennoblissement).
En lien avec les exigences de la qualité, pour satisfaire leurs clients et leur garantir une réponse adaptée et conforme à leurs besoins, les entreprises adoptent les normes récentes ainsi que les démarches et les procédures de management de la qualité.
En lien avec les préoccupations environnementales, les entreprises se sont largement emparées des questions relatives à la protection de l’environnement et à la préservation des ressources naturelles. En initiant une politique de management environnemental, adossée au respect des normes en vigueur, elles démontrent au travers, en autres, de leurs certifications ISO, FSC, PEFC et de leur marque « Imprim’vert », leur engagement sur cesproblématiques.

Ainsi les entreprises de la filière des industries de la communication graphique innovent, se diversifient, apportent un ensemble de services spécialisés et une prise en charge globale du besoin de leurs clients (en quelque sorte un produit « clé en main » à partir de la commande, de l’exploitation de la création graphique initiale apportée par le client jusqu’au livrable).

Le contexte professionnel des industries de la communication graphique se caractérise par :

  • une grande diversité des produits graphiques proposés aux clients qu’il convient de conseiller;
  • une réactivité face aux exigences et aux contraintes de délai, de qualité et de coût;
  • une internalisation des services et des prestations associées à la réalisation du produit de communication;
  • l’emploi de vecteurs d’information et de communication actuels et performants;
  • une technicité en évolution constante au service de la qualité et du progrès économique;
  • l’usage de technologies de plus en plus performantes, tant au niveau des moyens (logiciels, équipements numériques, gestion de bases de données, gestion et sécurisation des flux informatiques…) qu’au niveau des matériaux et des supports mis en œuvre;
  • une préoccupation permanente des questions d’environnement, de santé et de sécurité au travail.

’imprimé trouve une nouvelle place au sein des campagnes d’information et de communication. Cette communication, de plus en plus personnalisée, s’élargit à de nombreux autres media et supports. Elle cherche à fidéliser la clientèle, elle cherche à capter davantage l’attention du destinataire, grâce à une présentation graphique technique, ergonomique originale à haute valeur ajoutée.

De ce fait, les entreprises de la filière ont globalement toutes intégré les trois grandes étapes de la réalisation et de la production que sont le prépresse, l’impression et le façonnage. Par ailleurs, les entreprises ont investi pour intégrer des activités complémentaires telles que l’aide pour la concrétisation de la création graphique initiale (maquette), l’information, le conseil en communication, le routage,lemarketingdirectoulemulticanal.Cetteévolutionpermetauxentreprisesdusecteurdeproposer une réponse globale et maîtrisée pour la réalisation de projets de communication, déclinés en produits de communication plurimédia et/ou multi supports.

Au cœur de ces évolutions, on assiste à la convergence entre les media traditionnels et les medianumériques, à la prise en compte du potentiel de l’éditique, des technologies de l’internet, de l’informatique et de l’édition de produits graphiques multicanaux et multi supports. Les produits graphiques imprimés entrent en complémentarité avec les autres media dans le cadre d’une communication globale, multicanale.

Une diversité de produits de communication plurimédia et multi supports :

  • annonces, publicités, affiches, prospectus ;
  • presse, magazines ;
  • livres, brochures, catalogues ;
  • signalétique, kakémonos, publicité sur le lieu de vente (PLV);
  • sérigraphie, impressions tissus et autres matériaux;
  • documentation commerciale et technique;
  • documentation administrative;
  • imprimés fiduciaires et/ou de sécurité;
  • newsletters, pages web, sites internet, vente à distance, blogs;
  • livres électroniques;
  • internet mobile : SMS, MMS, push et SMS cliquable;
  • imprimés publicitaires en interaction avec d’autres médias numériques (applications, QRcodes, internet);
  • catalogues offrant une approche mixte avec le web, le e-commerce;
  • packaging, emballages, étuis souples, étiquettes;
  • publicitésanimées.

Les entreprises du secteur de l’imprimerie et des industries de la communication graphique sont idéalement positionnées pour décliner la communication et l’information sur une offre plurimédia ou multi supports. Pour répondre aux besoins de leurs clients et afin de leur offrir une communication ciblée à forte valeur ajoutée, les entreprises doivent maîtriser techniquement la totalité de la chaîne graphique, de la préparation des fichiers jusqu’à leurs adaptations multi supports.

Les industries de la communication graphique doivent être capables de concrétiser toute forme de produit de communication (idée, demande, projet, maquette) d’un client (agence de communication, designer graphiste, donneur d’ordre, industriel particulier, artisan, association, PME, PMI, groupe de presse, éditeur, publicitaire, administration,collectivité…).

À partir des informations transmises par le client, les entreprises mettent en œuvre techniquement le projet sous toutes ses formes et déclinaisons : impression avec ou sans finition, édition d’affiches, brochures, catalogues, périodiques, livres, packs, étiquettes, éditions web, Internet mobile, SMS, MMS, applications pour les smartphones, annonces publicitaires, livre numérique, e-publicité.

Il s’agit de conforter le client dans son projet de communication, de le conseiller techniquement et d’entretenir avec lui une relation durable reposant sur la qualité des contacts, des services apportés et des prestations réalisées. L’entreprise doit être force de propositions, de solutions ou de services qui couvriront totalement la demande. Cette réponse devra être compatible avec le délai de mise à disposition (réactivité) et s’appuiera sur les possibilités économiques et techniques de l’entreprise ainsi que sur sa capacité à innover.

Dans ce cadre, les professionnels ont le souci de l’élévation des compétences des salariés pour prendre en compte l’évolution permanente des techniques.

Grille horaire de l’enseignement en BTS ERPC

Fermer le menu